• Default
    • View 1
    • View 2
    • View 3
    • View 4
    • Titre 1
    • Titre 2
    • Chargement...

Presse Libre

  • 1 commentaire
Laurent Gantner : Quelques soient le nombre de contournements envisagés par des urbanistes mégalos - plus soucieux d'amener des autoroutes à la campagne pour qu'ensuite les promoteurs immobiliers puissent y installer leurs lotissements pavillonnaires d'anciens villages devenus « villes nouvelles » -, le problème majeur reste quand même la question des grandes agglomérations urbaines qui, quoi qu'on fasse, poseront toujours le problème de l'engorgement, des bouchons aux heures de pointe, d'autant qu'il existe pourtant, inversement, de nombreuses solutions intermédiaires pour limiter la pollution aux échappements (transports en commun, vélo...). Et dire que l'engorgement urbain que connaît Strasbourg aujourd'hui aurait pu être résolu dès la construction de l'A35, à son origine, en rajoutant tout de suite deux voies de chaque côté = 4 voies supplémentaires dans les deux sens, au lieu d'imaginer des GCO un peu partout sur le territoire...

L'État de Vinci - Sanef, sociétés privés au service de la gloire gouvernementale de Macron, préfèrent laisser à rude épreuve 10 grévistes de la faim qui redoutent la bétonisation des « petits villages » concernés par le tracé du GCO, coûteux pour la biodiversité et l'environnement... Pire encore et redoutable serait ce gouvernemnet qui considèrerait le débat clos, les travaux bloqués et les décisions prises pour la destruction forestière comme irrévocables... Mais ce gouvernement considère-t-il ou appréhende-t-il le choix des Municipalités concernées, relayées comme subalternes, où les villageois devraient accepter l'arbitraire privé qui vient troubler les orientations collectives de ces petites municipalités qui ont décidées de poursuivre le moratoire ?
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Laurent Gantner : Ce n'est pas tant le port d'arme qui pourrait être remis en question pour la "simple sécurité" d'Alexandre Benalla mais l'utilisation qui en est faite par ce selfie à des fins de régime publicitaire de mise en valeur personnelle où il sera statué...
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Rachid ELAIDI https://disqus.com/home/channel/thinktankarabe/discussion/channel-thinktankarabe/httpswwwvaleursactuellescomsocieteguerre_dalgerie_40_millions_deuros_promis_aux_harkis_98263comment_/
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Rachid ELAIDI La société argentine est une société plus chrétienne et donc par voie de conséquence, l’Église a son mot à dire dans tout ce qui est mariage,le droit du fœtus,divorce,...qui se résume par ''tout ce que dieu a fait unir par l’Église,personne ne peut les séparer'' . Les députés au parlement argentin ne sont qu'un reflet de la société et donc je pense que le vote est juste et la société argentine est heureuse de ce vote.

Il est vrai, d'un côté le camp des laïques se développe de plus en plus. Le côté juridique est le contre courant des préceptes de l’Église. Ce qui me semble un point encore obscur car ces deux extensions politiques;une nationale et, une autre régionale et internationale sont deux faces d'une même monnaie. Car,pour faire court, les citoyens ne sont que rarement intéressés par ce qui se passe dans les pays voisins ; ils veulent vivre selon leur rythme et leur conviction et en fin de compte, ils sont contre tout avortement et quelle que soit la ou les raisons ! Et puis, il y a les autres couches de la société , dites classe moyenne et classe riche qui voient plus vers l'international et par voie de conséquence, ces citoyens sont pour l'avortement car la plupart ''à mettre entre les pincettes'' contestent même un certain autoritarisme de l’Église . Ces citoyens sont donc des laïques et cherchent des voies plus intellectuelles pour se faire entendre, par exemple, le côté juridique de la question qui sert de petite échelle !!. Néanmoins, le creuset se creuse entre les différentes couches de la société et la question resterait en suspens ,pendant un temps qui dépendra du niveau intellectuel de toute une société. Je fais remarquer que parmi les citoyens qui obéissent aux préceptes de l’Église, il y a un bon nombre des intellectuels et depuis toujours par exemple,en France ,Bernanos...et puis ceux qui font partie des deux classes aisées...

La classe politique en Argentine est de plus en plus laïque mais corrompue qui rend donc la donne encore plus complexe. Pour s'y faire ,me semble -t-il , le politique argentin doit faire le distinguo entre l’Église et l’État et que la société argentine doit empreinter la voie du modernisme et calculer ses risques et donner une évaluations claire des dommages que les citoyens argentins ont à subir;car personne ne peut faire une omelette sans casser d’œuf !

Il devient donc impératif de tenir compte et de la source et des coutumes des argentins et en même temps de l'évolution du temps. Le problème semble sclérosé et ressemble de plus en plus à une autre lutte juridique , en Égypte, où la société vit de plus sous règne dictatorial de Sissi qui contrôle tout et les femmes de Maespero qui donne une vue de la société égyptienne ,telles, Ada Ibrahim, Safae Higazi, Rania Dib, Mouna Choukre , Faouzi, Hind , l'actrice Yasmine Abdelaziz,...sont bloquées par les restrictions de la politique de Sissi qui se donne la priorité à lui Président et, rien d'autres y compris AlAzhar lieu des mollahs de l'Islam qui à leur tours sont bloqués par les consignes de Sissi . Heureusement , pour l'Argentine qui n'est plus dans une dictature depuis 1982 car ici, l'armée s'est déviée de ses objectifs de rendre l’Argentine une véritable démocratie et le maréchal Sissi est aujourd'hui dans cette même pente !!la société égyptienne chavire chaque jour ;le droit à l'avortement n'est plus à l'ordre du jour ,ce qui fait que les égyptiennes se cachent pour commettre leur crime ou comme les portugaises qui se rendaient en Espagne pour se faire avorter ou les polonaises en Allemagne ... et le débat qui s'impose, effectivement, est-ce un crime de se faire avorter et au nom de quoi ,comme preuve matérielle, l’Église comme la mosquée interdit ce genre de pratique et seules les femmes qui sont dans la nécessité et qui donne la priorité à la vie ,à la femme plutôt qu'au fœtus ?!

En Argentine , le vote des députés ne signifient en rien sur les pratiques des citoyennes argentines. Et il est certain, le côté juridique est pour donner plus de transparence à des pratiques des siècles d'obscurantisme. Et donc , il me semble que les deux choses publiques à la fois et une légalisation et une pratique sauvage ne vont pas de paire . Le droit donne un sens à un acte mais ne peut rien devant la volonté des femmes de disposer de leur corps , elles font ce que cela leur semblent bon et à tout moment de la grossesse et, les pratiques sont indépendantes d'un droit écrit car ces femmes sont plus influencées par l’Église, par l'entourage direct et jamais par un international moderne.

Donc se sont les hommes de l’Église qui devraient faire un autre effort ,comme le consul de 1963 pour un débat plus approfondi sur le pour un modernisme à définir et les préceptes de l’Église qui dure maintenant plus de 2000ans ,est-ce toujours valables ou faut-il ajouter un peu d'eau à la coupe !!car disait Jésus si un pauvre fait la manche ,ce pauvre est Jésus qui peut être compris par la société faible ici l'avortement, le divorce, le mariage,les marginalisés...et dont les hommes de l’Église en Argentine ont pour charge de clarifier et de faciliter la voix du Christ qui consiste à rendre à César ce qui est à César et à dieu ce qui est à dieu, car l'avortement est un sujet qui divise toute une société contraire de la lettre messianique du Christ et de l'esprit du Jésus. Pour l'Islam qui dure maintenant ,plus de 1400 ans est clair ,car le prophète Mohamed disait que les préceptes de l'Islam est entre vous ''الإسلام شورة بينكم '', vous faites évoluer l'Islam selon votre temps ,votre époque''كل مائة سنة،يبعث الله من يجدد إسلامها '' ,... mais le genre de Sissi en Égypte et dans les 23 pays arabes a sclérosé la société arabe et par voie de conséquence de même chez les musulmans non arabes...



 
Répondre -
  • 1 commentaire
Marceau TREMBLAY La vérité sera rétablie prochainement car les faits reprochés sont une manipulation pour excroquer de l'argent aux occidentaux et particulièrement aux français.
 
Répondre -
  • 1 commentaire
leveque Bonjour monsieurs et dames

Je suis Serge Daniel Leveque, Opérateur financier et Actionnaire dans une société d'import et export à l'étranger. Je suis français mais résidant en Allemagne dans la ville de Würzburg

Je vous invite à me consulter pour tous besoins de prets personnels ou de prets à titre d'investissement pour vos projets

Le toux d'interets applicable varie entre 1.5% à 3% selon de type de pret souhaité

Faite vos demandes de crédit en me contactant en retour par le biais de mon adresse courriel : [email protected]
Whatsapp et appels téléphoniques : +4915213658314
Mes transferts sont assurés par Banque pour la sécurité de la transaction à toute personne.

NB: Personne pas sérieux s'abstenir

Directeur: Serge Daniel Leveque.
Merci pour l'attention.
 
Répondre -
  • 1 commentaire
mathilde de nombreuses contraintes psychologiques concernent le journaliste, d’intensité variable selon la nature du poste : " Les risques professionnels des journalistes " : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=562
 
Répondre -
Source(s) de ce thème
Dernières Collections